Je m’appelle Angelina, et je travaille comme agent de sécurité dans un bar. Je suis une femme de 38 ans, petite mais musclée, et je suis connue pour ma beauté et mon corps athlétique. Mes seins fermes et de taille moyenne, avec leurs mamelons proéminents et leurs aréoles foncées, attirent souvent l’attention, tout comme mes fesses rebondies et musclées. Ma chatte est étroite et tonique, avec des lèvres internes proéminentes et une couleur rose foncé.

Je suis bisexuelle et j’aime explorer différents fantasmes. L’un de mes préférés est la domination et le candaulisme. Un soir, alors que je travaille, je remarque un couple dans le bar. L’homme est plus âgé et semble être en train de se saouler, tandis que la femme, plus jeune et très attirante, semble s’ennuyer. Je décide de les aborder et de proposer un arrangement au mari : je séduirai sa femme devant lui, sans qu’il ne puisse intervenir.

Je m’approche d’eux et je les salue. « Bonjour, je m’appelle Angelina. Je vous ai remarqués tout à l’heure et je me demandais si je pouvais vous offrir un verre. » Le mari me regarde avec intérêt et accepte. Nous commençons à discuter et je peux sentir la tension sexuelle monter entre nous.

Je me tourne vers la femme et je lui dis : « Tu es très belle, tu sais. J’ai remarqué que tu t’ennuyais un peu. Si tu veux, je peux te montrer un endroit plus intéressant. » Elle me regarde avec curiosité et accepte. Je me lève et je leur indique de me suivre.

Nous nous dirigeons vers une pièce privée du bar. Je ferme la porte derrière nous et je me tourne vers la femme. Je peux voir la peur et l’excitation dans ses yeux. Je lui souris et je commence à la séduire lentement, utilisant mes talents de domination pour exciter la femme et la faire craquer.

Je m’approche d’elle et je lui caresse le visage. « Tu es si belle, » je lui dis. « J’ai envie de te faire découvrir de nouveaux plaisirs. » Je lui embrasse le cou et je peux sentir son corps frissonner. Je descends ma main sur sa poitrine et je commence à lui masser les seins. Elle gémît légèrement et je peux sentir son excitation monter.

Je la pousse doucement sur le lit et je me mets à genoux devant elle. Je lui enlève ses chaussures et je commence à lui caresser les jambes. Je remonte lentement vers sa jupe et je commence à lui doigter sa chatte à travers sa culotte. Elle est déjà mouillée et je peux sentir sa chaleur à travers le tissu.

Je lui enlève sa culotte et je commence à lui lécher sa chatte, utilisant ma langue pour explorer chaque recoin. Elle gémit de plus en plus fort et je peux sentir qu’elle est prête à jouir. Je lui enfonce deux doigts dans sa chatte et je commence à la baiser lentement, tout en continuant à lui lécher le clitoris.

Pendant ce temps, je peux entendre le mari derrière moi. Il regarde à travers la fenêtre et je peux sentir son excitation. Je sais qu’il est en train de se branler en regardant sa femme se faire séduire et dominer par une autre femme.

Je continue à baiser la femme, en augmentant le rythme et la pression. Elle gémit de plus en plus fort et je peux sentir qu’elle est sur le point de jouir. Je lui enfonce un troisième doigt dans sa chatte et je commence à la baiser encore plus fort.

À suivre…Je sens la femme se crisper sous mes doigts experts, sa chatte palpitant autour d’eux tandis qu’elle jouit bruyamment. Son orgasme la secoue, et je continue à la lécher et à la doigter, prolongeant son plaisir autant que possible. Elle crie et gémit, sa poitrine se soulève à chaque respiration saccadée.

Je me relève enfin, et je me tourne vers son mari. Son regard est embrumé par l’excitation, et je peux voir sa bite dure à travers son pantalon. « Tu veux baiser ta femme maintenant? » je lui demande, un sourire coquin aux lèvres. Il hoche la tête, incapable de parler.

Je me tourne vers la femme, toujours allongée sur le lit, les jambes écartées et la chatte mouillée. « Tu veux que ton mari te baise? » je lui demande. Elle me regarde, les yeux pleins de désir, et acquiesce.

Je m’approche du mari et je commence à le déshabiller. Sa bite est dure et épaisse, presque pulsante. Je me tourne vers la femme et je lui dis : « Suce-le, salope. Montre-moi ce que tu sais faire avec ta bouche. »

Elle se lève du lit et se met à genoux devant son mari. Elle commence à lui lécher le bout de la bite, avant d’enfourner sa bouche autour de lui. Elle le suce et le pompe avec enthousiasme, tandis que son mari gémit de plaisir.

Je m’approche d’eux et je commence à caresser les seins de la femme tandis qu’elle suce son mari. Je lui pince les tétons, faisant rouler ses mamelons entre mes doigts. Je peux sentir que je suis moi-même excitée, ma chatte étant mouillée et mon clitoris durci.

Je descends ma main entre les jambes de la femme et je commence à la doigter à nouveau. Elle gémit autour de la bite de son mari, sa chatte devenant de plus en plus mouillée. Je peux sentir que je suis prête à jouir à nouveau.

Je me retire de la femme et je me dirige vers un tiroir dans la pièce. J’en sors un gode ceinture et je l’enfile rapidement. Je me retourne vers la femme et je lui dis : « À présent, je vais te baiser, chienne. »

Je me mets derrière elle, qui est maintenant à quatre pattes sur le lit. Je lui donne une claque sur les fesses, la faisant sursauter. Je la pénètre avec le gode, sentant sa chatte étroite se refermer autour de lui. Je commence à la baiser, mes hanches claquant contre ses fesses fermes.

Le mari regarde avec avidité tandis que je baise sa femme. Il se branle, regardant sa femme se faire prendre par une autre femme. Je peux sentir qu’il est près de jouir, et je décide de le faire jouir de manière spectaculaire.

Je retire le gode de la chatte de la femme et je le remplace par la bite dure de son mari. Il la pénètre avec force, faisant crier sa femme de plaisir. Je me mets devant elle et je lui dis : « Lèche-moi la chatte, salope. Fais-moi jouir. »

Elle commence à me lécher et à me doigter, tandis que son mari la baise vigoureusement derrière elle. Je sens la chaleur monter en moi, et je sais que je vais bientôt jouir. Je me cambre, criant de plaisir tandis que je jouis dans la bouche de la femme.

Le mari continue à baiser sa femme, qui gémit et crie tandis qu’elle subit une double pénétration. Je peux sentir que le mari est prêt à jouir, et je lui dis : « Jouis sur sa chatte, salaud. Montre-nous à quel point tu l’aimes. »

Il se retire de sa femme et éjacule sur sa chatte et son anus, recouvrant ses lèvres et sa rondelle de son sperme chaud et épais. La femme gémit de plaisir, sentant le sperme de son mari sur sa peau.

Je me retire de la femme et je regarde le couple avec satisfaction. « Tu vois, mon cher, » je dis au mari, « c’est ça, une soirée excitante. Je suis sûre que

Publications similaires