Je m’appelle Mahaut, une jeune femme de 21 ans, d’origine latino, étudiante en anthropologie et fière de mes courbes généreuses. Mes longs cheveux bouclés encadrent mon visage, mettant en valeur ma peau bronzée et mes yeux noirs perçants. Depuis toujours, j’ai été attirée par mes amis proches, et ce soir, dans cette salle de classe vide, j’ai décidé de saisir l’occasion.

Vêtue d’une robe légère qui souligne mes formes voluptueuses, je sens leurs regards sur moi. Mes amis, deux garçons aussi beaux que charmants, ne peuvent détourner leurs yeux de ma lingerie fine qui se devine sous le tissu. L’atmosphère est tendue, et je sais qu’ils sont tous les deux attirés par moi. Je décide de les tester, de jouer avec eux.

Je me rapproche de l’un d’eux, lui chuchotant des mots coquins à l’oreille, effleurant subtilement sa main. Je sens son souffle s’accélérer, son désir monter. Je me déplace ensuite vers le deuxième, lui offrant le même traitement. Je les vois se dévorer des yeux, chacun voulant mon attention. J’aime ce pouvoir, cette emprise sur eux.

Leurs avances deviennent plus explicites, leurs mains plus aventureuses. Je sens leurs doigts sur ma peau, leurs lèvres effleurant mon cou. Je suis ravie de les voir se disputer ainsi, mais je veux plus. Je veux les pousser à l’extrême, réaliser mon fantasme : une baise entre amis.

Je les encourage à se toucher, à s’embrasser. Je veux les voir se dévorer, se désirer. Je sens mon excitation monter, ma chatte devenir mouillée. Je suis en feu, prise dans ce jeu érotique. Je me sens comme une chienne en chaleur, une salope qui veut sa dose de plaisir.

Je les regarde, leurs mains explorant leurs corps, leurs queues durcissant dans leurs pantalons. Je veux les voir, les sentir, les goûter. Je veux leurs bites en moi, je veux les sucer, les pomper jusqu’à ce qu’ils jouissent. Je veux être leur cochonne, leur chaudasse.

Je me déplace entre eux, mes mains sur leurs chibres. Je les regarde dans les yeux, un sourire coquin aux lèvres. « Vous voulez baiser, n’est-ce pas ? » Je leur demande, ma voix tremblante d’excitation. Ils hochent la tête, leurs yeux remplis de désir.

Je commence à les caresser, sentant leurs queues grossir sous mes doigts. Je les déshabille lentement, révélant leurs corps musclés. Je me penche, prenant l’une des bites dans ma bouche, suçant et pompant avec avidité. Je sens l’autre se positionner derrière moi, ses doigts explorant mon cul, ma rondelle.

Je suis à genoux, prise en sandwich entre eux. Je sens une main se glisser entre mes jambes, des doigts explorant ma chatte mouillée. Je gémis, le plaisir montant en moi. Je me sens comme une chienne, une salope qui se fait enculer et qui aime ça.

Je continue à sucer, sentant la queue grossir dans ma bouche. Je sens l’autre se positionner derrière moi, sa bite pressant contre mon anus. Je suis prête, je veux ça. Je veux me faire enculer, je veux sentir sa queue dans mon cul.

Je sens la pénétration, la douleur mêlée au plaisir. Je gémis, ma bouche pleine de bite. Je me fais baiser à deux, et j’aime ça. Je me sens sale, une chienne, une salope, mais je m’en fous. Tout ce qui compte, c’est le plaisir, la jouissance.

Mais ce n’est que le début. Je sais que cette nuit sera longue, pleine de plaisir et de découverte. Je suis prête à tout, prête à réaliser mon fantasme. Je me laisse aller, profitant pleinement de cette expérience érotique. Je suis Mahaut, et je suis sur le point de vivre la nuit la plus torride de ma vie.

À suivre…Je sens la bite derrière moi commencer à bouger, me pénétrant plus profondément. Je gémis de plaisir, ma bouche toujours occupée par l’autre chibre. Je suis prise au piège entre ces deux hommes, et j’adore ça. Je me sens comme une vraie salope, une chienne en chaleur, et cela ne fait qu’augmenter mon excitation.

L’un d’eux me prend par les hanches, me faisant aller et venir sur sa queue. Je sens chaque centimètre de lui en moi, remplissant mon cul. L’autre me tient la tête, contrôlant le mouvement de ma bouche sur son chibre. Je suis leur jouet, leur objet de plaisir, et je me délecte de chaque seconde.

Je sens la pression monter en moi, le plaisir atteignant son paroxysme. Je gémis plus fort, ma bouche pleine, mon cul rempli. Je suis sur le point de jouir, et je veux qu’ils jouissent avec moi. Je veux sentir leur sperme chaud, leur foutre épais.

Je les entends gémir, leurs respirations s’accélérer. Je sens leurs bites grossir, prêtes à exploser. Je continue à bouger, à sucer, à pomper. Je veux tout, je veux leur donner du plaisir, je veux qu’ils me donnent du plaisir.

Soudain, je sens l’un d’eux se crisper, sa bite pulsant dans ma bouche. Je sens le goût salé de son sperme, et j’avale avec avidité. L’autre ne tarde pas à suivre, sa queue enfoncée profondément dans mon cul, remplissant mon fion de son foutre brûlant.

Je jouis, mon corps secoué par des spasmes de plaisir. Je me sens mouillée, ma chatte trempée. Je suis satisfaite, mais je veux plus. Je veux continuer à jouer, à explorer, à baiser.

Je me retourne, m’allongeant sur le dos, les jambes écartées. Je les regarde, leurs bites toujours dures, leurs yeux pleins de désir. « Je veux que vous me baisiez à tour de rôle », je leur dis, ma voix tremblante d’excitation.

Le premier se positionne entre mes jambes, sa bite prête à pénétrer ma chatte mouillée. Il me regarde dans les yeux, un sourire coquin aux lèvres. « Tu es une vraie chaudasse, Mahaut », il me dit, avant de me pénétrer d’un coup sec.

Je gémis, sentant sa queue me remplir. Il commence à bouger, ses coups de rein profonds et puissants. Je sens mon corps réagir, mon plaisir monter. Je suis une chienne, une salope, et j’adore ça.

L’autre se positionne près de ma tête, sa bite toujours dure. Je le regarde, puis je l’avale, suçant et pompant avec avidité. Je suis prise entre eux, et je me sens vivante, excitée, heureuse.

Je sens l’orgasme monter en moi, le plaisir atteignant son paroxysme. Je gémis, ma bouche pleine, ma chatte remplie. Je jouis, mon corps secoué par des spasmes de plaisir. Je sens le sperme chaud remplir ma chatte, ma bouche. Je suis satisfaite, mais je veux plus.

Je me retourne, m’agenouillant sur le sol, présentant mon cul à l’un d’eux. « Encule-moi », je lui dis, ma voix pleine de désir. Il ne se fait pas prier, sa bite pénétrant mon anus dans un mouvement lent mais ferme.

Je gémis, sentant la douleur mêlée au plaisir. Je sens sa queue me remplir, me pénétrer profondément. Je me sens comme une cochonne, une chienne, et j’adore ça.

L’autre se positionne devant moi, sa bite prête à être sucée. Je l’avale, sentant sa queue dure dans ma bouche. Je suis prise en sandwich, baisée à deux, et j’adore ça.

Je sens l’orgasme monter en moi, le plaisir atteignant son paroxysme. Je gémis, ma bouche pleine, mon cul rempli. Je jouis, mon corps secoué par des spasmes de plaisir. Je sens le sperme chaud remplir mon cul, ma bouche. Je suis satisfaite, mais je veux plus.

Je continue à baiser, à sucer, à pomper. Je veux tout, je veux leur donner du plaisir, je veux qu’ils me donnent du plaisir. Je suis Mahaut, et je suis en train de vivre la nuit la plus torride de ma vie. Je suis une salope, une chienne, une chaudasse, et j’adore ça. Je suis libre, je suis excitée, je suis vivante. Et je ne veux pas que ça s’arrête

Publications similaires